Alluvions, coulures, carbone, particules fines et moins fines, émanations délétères, no-man’s land. Matérialiser la pollution urbaine dans ce qu’elle peut avoir de beauté fascinante.