Quand l’amour fléchit, on tente d’abord de le réparer par tous les moyens. Mais si on décide de ne plus s’investir à 100% ? Qu’advient-il ? Les cicatrices ne se referment jamais vraiment puis elles deviennent béances, des vides impossibles à combler.
Puis il est trop tard.